Danse protections pour pointes

Publié le 08/01/2014 | par body&moves

0

Les protections pour pointes

Un des inconvénients au fait de pratiquer les pointes, c’est que derrière l’élégance et la grâce qu’elles procurent à une danseuse, elles provoquent souvent des douleurs et parfois des désagréments plus conséquents comme des ongles incarnés ou des déformations. Si la danse est votre passion, il vous faut donc apprendre à prendre soin de vos pieds. Cela vous permettra de danser mieux, et plus longtemps. La 1ère étape pour cela est de choisir des pointes adaptées à votre pied, comme expliqué ici. Mais cela ne suffit pas toujours à réguler les douleurs et les petits bobos. L’intérieur de la boîte d’une pointe est en effet rigide, et le frottement irrite la peau des orteils et peut facilement créer des ampoules. Les danseuses doivent également protéger leurs orteils des impacts et du poids de leur corps qui va reposer sur eux, cela passe notamment par l’utilisation de protections pour pointes.

Voici une présentation de quelques astuces préventives et accessoires de protection pour limiter les douleurs liées à la pratique des pointes.

Prévention : bien se couper les ongles pour les pointes

La meilleure manière d’éviter les douleurs et les blessures est de prendre les devants et de respecter quelques étapes avant d’enfiler vos pointes :

– Coupez vos ongles de pieds quelques jours avant votre cours et non pas juste avant. La peau qui est exposée après est en effet plus sensible et vous souffrirez donc plus lorsque votre poids reposera sur cette partie ;

– Ne coupez pas vos ongles trop courts, surtout pas jusqu’au saignement. Cela favorise le développement des ongles incarnés et vous fera souffrir. Il faut donc les tailler assez courts mais pas trop, tout un art 😉 ;

– Essayez de tailler vos ongles de façon droite, et n’arrondissez pas trop sur les coins (cf. dessin ci-dessous). Cela évitera également l’apparition d’ongles incarnés.

couper ongles pointes

Accessoires de protection pour pointes

Bien entendu, bien couper ses ongles ne suffit pas à éradiquer tous les problèmes qui peuvent être causés par la pratique des pointes, comme les ampoules par exemple. Il faut donc souvent utiliser des protections spécifiques. Il en existe aujourd’hui un vaste choix, et il peut être difficile de savoir laquelle vous conviendra le mieux, notamment si vous pratiquez les pointes depuis peu. Chaque danseuse a en effet ses propres préférences et les avis divergent ; et c’est bien normal car savoir bien protéger son pied sur pointes est le résultat des expérimentations personnelles de chacune et cela se construit avec le temps. Quand on parle de protections pour les pointes, il existe donc autant de façons de faire que de danseuses.

Certaines débutantes trouvent leurs pointes tellement inconfortables qu’elles ont besoin de rembourrer leurs pointes avec des protections épaisses, si leur professeur l’autorise. Il est d’ailleurs fréquent que les pointes soient choisies en magasin avec suffisamment d’espace supplémentaire pour les intégrer dans le chausson. Lorsque le pied est plus habitué aux pointes, on peut décider de réduire les protections. La plupart des danseuses professionnelles ont quant à elles les pieds tellement faits à la pratique des pointes qu’elles se contentent simplement de bander leurs orteils avec du sparadrap, ou n’utilisent aucune protection.

Mais la plupart des danseuses ont toutefois besoin de réduire la pression exercée à certains endroits de la boîte de leurs chaussons. Pour certaines il s’agira de combiner des embouts en silicone pour les orteils avec du sparadrap. Pour d’autres, la traditionnelle l’aine d’agneau fera mieux l’affaire.

Voici les principaux types de protections que l’on peut utiliser pour la pratique des pointes :

Les embouts en gel ou en mousse (comme les Ouch Pouch de Bunheads) 

embouts silicone pointesTrès populaires chez les danseuses, ils protègent intégralement le bout du pied. Il s’agit d’une protection en mousse ou gel recouverte de tissu. Vous les trouverez en taille adulte ou junior selon vos besoins, mais vous pouvez également les couper pour qu’ils s’adaptent parfaitement à vos pieds (ils ne doivent pas dépasser de votre chausson). Souvent utilisés par les débutantes, ils permettent une protection optimale et sont relativement épais.

Attention : ne multipliez pas les couches de protection, cela compressera votre pied dans la pointe et pourra poser problème. De plus, il est fortement conseillé de pouvoir sentir le sol pour progresser en pointes. Si vous avez toujours des douleurs malgré l’utilisation d’un embout en silicone, c’est peut-être que votre paire de pointes est mal adaptée.

Evitez également les embouts en plastique, trop durs et ne permettant pas au pied de respirer.

 Les embouts protège-orteils 

Ce sont les petits frères des embouts ci-dessus. En forme de tubes, ils sont en tissu avec du gel à l’intérieur. Ils existent pour le gros orteil mais aussi les plus petits.  Il vous suffit de les couper à la bonne taille pour vos orteils puis de les enfiler. Ils réduiront la pression exercée sur votre orteil et votre ongle, ainsi que la friction avec le chausson.

embouts orteils silicone

La laine d’agneau

laine d'agneau pointesPlus traditionnelle, cette méthode est utilisée depuis des dizaines d’années par les ballerines pour protéger leurs pieds. La laine d’agneau est douce, et vous pouvez choisir d’en mettre une couche plus ou moins épaisse selon votre préférence. Il en existe aujourd’hui dans différentes couleurs pour un côté plus fun. Sa durée de vie est cependant limitée et il faudra la remplacer très souvent car en se tassant elle amortira moins les chocs et frictions. Elle est aussi, plus difficile à ajuster que les embouts, surtout pour une débutante.

 Le sparadrap

Il s’applique autour de vos orteils pour réduire les frictions et donc les ampoules, c’est un indispensable pour une danseuse. S’il ne suffit pas à atténuer les douleurs, vous pouvez y glisser un peu de coton ou de laine d’agneau pour réduire les frictions sur les orteils concernés.

Les espaceurs ou osselets

espaceurs danseLa pratique des pointes favorise la déviation du gros orteil vers l’intérieur, ce qui peut entraîner l’apparition de ce que l’on appelle un oignon (ou hallux valgus). Cette déformation est très fréquente chez la danseuse et peut être très douloureuse. Les espaceurs permettent de limiter cela en comblant l’espace que vous avez entre votre gros orteil et le second. Votre pied sera donc plus carré, et la pression sur les métatarses mieux répartie. Il existe aussi des espaceurs plus fins que vous pouvez mettre entre vos autres orteils, pour diminuer les frictions entre eux, par exemple si vous avez tendance à avoir un ongle qui irrite un orteil.

Quels que soient les accessoires que vous choisirez pour protéger vos pieds dans les pointes, il est important que vous en teniez compte lorsque vous achetez votre paire de pointes. Elle doit en effet vous permettre de les insérer sans que votre pied ne soit trop serré et donc douloureux.

Il faut aussi préciser que ces accessoires doivent se placer directement sur le pied et non par-dessus le collant, pour éviter qu’ils ne se déplacent lorsque vous dansez. Cela implique une bonne hygiène : si vous utilisez des embouts ou des osselets, pensez à les laver au savon régulièrement pour éviter le développement d’infections ou de moisissures. Des collants convertibles seront particulièrement pratiques pour enfiler vos protections lorsque vous passez aux pointes.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Back to Top ↑

Facebook

Twitter