Danse Choisir ses pointes de danse

Publié le 16/11/2013 | par body&moves

0

Comment bien choisir ses pointes de danse ?

Give a girl the right shoes, and she can conquer the world !

Bette Midler.

Que ce soit les premières ou non, choisir ses pointes est un moment très particulier dans la vie d’une danseuse. Elles couronnent des années d’entraînement préalable pour certaines, ou sont devenues un accessoire indispensable au sein de la pratique pour d’autres.

Lorsque l’on pratique les pointes, c’est de leur choix que dépendront la stabilité, le contrôle, la précision et surtout le confort. On trouve aujourd’hui un panel très large de pointes, chaque marque ayant ses particularités. Et la quête de la pointe parfaite doit être une démarche personnelle car chaque danseuse a un pied, des besoins et une expérience différents auxquels sa paire de pointes doit parfaitement correspondre. Il ne suffit bien entendu pas de trouver sa pointure pour avoir une paire de pointes adaptée, celle-ci varie d’ailleurs selon les modèles.

Si vous n’êtes pas encore familière du vocabulaire des pointes, avant de commencer, vous trouverez un petit lexique des pointes ici.

Pour bien choisir ses pointes il faut commencer par bien comprendre comment est fait son pied et ce qui lui conviendra le mieux.

Le type de pied

On peut distinguer 3 types de pieds principaux :

 pieds

 

 

 

 

Même si chaque pied est différent, sa forme se rapprochera toujours de l’un des 3 grands types ci-dessus. Il faudra choisir la forme de pointes qui convient pour que le pied soit bien enveloppé dans la boîte sans être compressé, et qu’il ne glisse pas au fond de la boîte, ce qui aurait pour effet de faire peser tout le poids sur le gros orteil et de le rendre douloureux.

  • Le pied de type égyptien : c’est le plus courant. Il se caractérise par un gros orteil plus grand que les autres doigts. Il peut être étroit ou large.

Les pointes les mieux adaptées : si votre pied est étroit le type de pointes qui vous ira le mieux sera plutôt celles dont la boîte à une forme conique. S’il est large ce pourra être une boîte plus carrée.

  • Le pied de type grec : le deuxième orteil est plus grand que le gros orteil. Il peut être étroit ou large.

Les pointes les mieux adaptées : de même que pour le pied égyptien, si votre pied est étroit privilégiez une boîte de forme conique et s’il est large une boîte plus carrée.

  • Le pied carré aussi dit pied romain : le moins répandu. Trois, ou parfois quatre orteils sont presque alignés.

Les pointes les mieux adaptées : si c’est votre cas les pointes avec une boîte carrée sont toutes indiquées (les boîtes fuselées peuvent provoquer des douleurs aux gros et petit orteils même si votre pied est plutôt étroit).

 

Attention: la forme apparente de la pointe peut ne pas correspondre avec celle de l’intérieur de la boîte. On aura ainsi pour des raisons esthétiques des pointes qui sembleront carrées vues de l’extérieur mais dont l’intérieur sera conique. Cela vous permet ainsi de choisir des pointes avec une plateforme plus large même si vous avez le pied étroit et donc d’avoir plus de stabilité.

 

L’arche du pied

La hauteur de l’arche va aussi influencer votre choix de pointes car il faudra choisir la boîte adaptée. Il en existe en effet de plusieurs hauteurs.

 arches

  • Arche basse : privilégiez une boîte basse qui ne laissera pas d’espace entre votre pied et la pointe.
  • Arche haute ou fort cou-de-pied : une boîte plus haute sera idéale pour ne pas compresser le pied. Pour éviter de passer au-dessus de vos pointes, privilégiez également une empeigne plus haute.

Le schéma ci-dessous indique bien comment voir si la hauteur de la boîte convient :

 hauteur boite pointes

La largeur du pied

Les marques proposent souvent différentes largeurs au sein d’un même modèle pour s’adapter à la largeur générale de votre pied. Comme le pied a plus ou moins tendance à s’élargir posé au sol, il faut regarder en se tenant debout et sur pointes pour évaluer sa largeur. A l’essayage, si le pied glisse dans la pointe c’est qu’elle est trop large. Vous le sentirez et verrez qu’il y a du vide dans le tissu situé au talon et parfois même sur les côté. A l’inverse, si vous avez les orteils compressés c’est que la pointe est trop étroite.

La dureté de la semelle

Il existe plusieurs duretés pour les pointes. On conseille aux débutantes de commencer avec des pointes plus souples pour faciliter le travail et former progressivement le pied. Des pointes plus dures pourront ensuite être choisies, en fonction de la force du pied de la danseuse et de son poids (une danseuse plus lourde devra prendre des pointes plus dures pour bien soutenir le poids de son corps). Si lorsque vous montez sur pointes la semelle ne plie pas du tout, c’est qu’elle sera certainement trop dure pour vous. A l’inverse si elle plie complètement, elle sera trop souple et votre paire de pointes ne durera que quelques cours. A vous de trouver le juste milieu qui vous permettra de travailler dans les meilleures conditions.

De manière générale, lors de l’essayage, vous devez sentir que ce sont les pointes parfaites pour vous : pas de pression trop forte sur le gros orteil, le petit orteil n’est pas compressé et les orteils sont bien allongés dans la boîte lorsque le pied est à plat. Il n’y a pas d’espaces au niveau du tissu et le cordon de serrage est quasiment inutile. Vous devez presque les trouver confortables !




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Back to Top ↑

Facebook

Twitter