Pole Dance Handstands pole dance

Publié le 06/07/2014 | par body&moves

0

5 conseils pour réussir les handstands

Les handstands (en français poiriers), sont indispensables à maîtriser lorsque l’on fait de la pole dance. Si vous êtes capable de tenir un handstand, alors vous avez déjà vaincu la peur naturelle que l’on a de mettre la tête en bas, ce qui est un très bon point ! Mais c’est aussi un point de départ intéressant pour une multitude de mouvements ou d’enchaînements et un excellent moyen de travailler la force pour ensuite réussir les handsprings.

Le poirier, si naturel et facile à réaliser lorsque l’on est enfant, s’avère en revanche plus délicat à réussir quelques années plus tard lorsque l’on a perdu l’habitude de le faire régulièrement. C’est en effet un mouvement relativement difficile car il sollicite à la fois la force, dans les bras, les épaules et le haut du dos, le gainage, pour maintenir le buste et les jambes bien droits, et l’équilibre, pour amener le corps dans la position souhaitée et ne pas basculer.

Voici 5 conseils pour réussir à maîtriser les handstands et améliorer votre niveau en pole dance :

1/ Débutez en vous aidant d’un support. C’est indispensable pour réduire la crainte de tomber, mais aussi apprendre à sentir la position idéale. Si vous avez une pole chez vous, c’est l’idéal, car vous pourrez directement vous entraîner sur votre outil de prédilection et cela vous aidera ensuite à sentir les différentes variations et accroches possibles. En plus, si vous basculez, vous pourrez toujours vous raccrocher grâce à votre instinct polesque 😉

2/ Essayez de monter le poirier en contrôle, c’est-à-dire sans jeter les jambes mais en les montant à l’aide des abdominaux. C’est l’idéal pour maîtriser le mouvement, comme souvent en pole dance, et cela requiert un bon gainage car c’est toute la force des muscles internes qui est utilisée. Pour cela, essayez au début de partir jambes écartées pour mieux répartir le poids du bas du corps, et de sentir la contraction des muscles dans le bas ventre qui vont faire monter les jambes. Si vous n’y arrivez pas tout de suite c’est normal, mais essayez de répéter cela 5 fois au moins avant de jeter vos jambes afin de construire votre force.

3/ Essayez de le travailler régulièrement. S’entraîner aux handstands une fois ou même trois fois par semaine n’est pas l’idéal. C’est un entraînement de fonds, qui produira les meilleurs résultats si vous travaillez un petit peu chaque jour (même 5 minutes) plutôt que 30 minutes une seule fois dans la semaine. Si vous avez une routine quotidienne (renfo, souplesse), essayez d’y glisser quelques handstands et vous verrez rapidement des progrès.

4/ Apprivoisez votre peur. La plupart des gens ont en effet un blocage lié plus à la peur de tomber ou de mettre la tête en bas qu’à la réelle difficulté du mouvement à accomplir. La clef est d’y aller progressivement pour vous habituer à mettre la tête en bas et à vous soutenir uniquement à l’aide de vos mains. Concernant la peur de tomber, il est important d’apprendre à bien tomber afin de la maîtriser. Pour cela entraînez-vous à l’aide d’un tapis de gym ou de yoga à rouler en faisant le dos rond. Et si vous partez à la plage cet été, vous aurez un superbe terrain d’entraînement 😉

5/ Essayez de garder en tête que votre corps doit être droit, bien gainé et solide. Ne pliez surtout pas les bras ni les jambes, gardez les épaules bloquées, elles seront votre support. SI vous avez tendance à vous cambrer essayez d’aligner votre bassin avec votre buste pour corriger cela. Pensez aussi à garder vos bras bien serrés près de vos oreilles, cela facilitera le maintien de la position.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

Back to Top ↑

Facebook

Twitter